Programme

À l'affiche

Fish & Chips

de Nathalie Penning et Nathalie Uffner

-

TTO | Création

Morues en papillotes

Quand sa coanimatrice perd les eaux en plein tournage, la présentatrice vedette d’une émission culinaire de légende doit se trouver au plus vite un nouveau faire-valoir. Malheureusement, les candidates au poste ne se bousculent pas sur le plateau. La productrice du programme décide alors de se sacrifier et d’assurer le remplacement au pied levé. Seul souci : les deux femmes se détestent cordialement. Entre sourires d’apparat et guerre de tranchée, Mesdemoiselles Fish (Nathalie Penning) et Chips (Nathalie Uffner) nous mitonnent une mixture délicieusement acide, à dévorer rehaussée d’un nuage de laque Elnett.

Le Cirque des Femmes

-

Festival #Diversité

À ceux qui croient connaître LA femme, ce spectacle étourdissant, drôle et grave montrera LES femmes dans leur diversité, leurs bonheurs, leurs drames, leurs entraves et leur course effrénée vers la liberté. La multiplicité des profils et des aspirations féminines se dévoile ici dans un tourbillon de performances scéniques, succession de sketchs qui soufflent le chaud, le froid, le sec et l’humide sur un public époustouflé par les morceaux de bravoure auxquels se livrent quatre comédiennes insolentes et sensibles. Une photo d’époque vivante et électrisante.

Quiche Toujours

de de Zidani

-

Festival #Diversité

Zidani passe dans toutes les villes et en profite pour vous donner des conseils pour le ménage de printemps… pour tous ! Et c’est la révolution : « bordel total full cuisina » mais pas grave, Zidani can do it ! Belge d’origine algérienne, Zidani vous propose un voyage à travers notre société sur fond de Diam’s, Georgette Plana et les Fashion Muslims. Pour elle, une chose est certaine, les droits des femmes (et des hommes !) ne devraient jamais s’arrêter aux frontières. Bref, une sorte de « soirée TupperWives » mais pas « desperate » dont vous ne sortez pas indemne mais bien Aware !

Otto und Helmut

de Jean-François Breuer et Aurelio Mergola

-

AVIGNON | Création

Attention les yeux, attention les oreilles, vous voici en présence d’un spectacle hautement inflammable, qui pétarade dans tous les sens, dopé à l’énergie sismique de deux comédiens dont il faudra faire un jour don du cerveau à la psychiatrie. Dans un aller-retour entre la projection d’un (faux) documentaire qui leur est consacré et la concrétisation sur scène des thèmes abordés, Otto und Helmut, performeurs berlinois pointent les travers de notre société hystérique et individualiste. Oscillant entre premier, second et millième degré, ils créent des personnages larger than life et crazier than life mais diablement attachants : vieilles Femen, messieurs pipi… Un moment absurde et fou.

Bab Marrakech

-

Festival #Diversité

Bab Marrakech, c’est un magasin typique de la chaussée d’Ixelles où la diversité bruxelloise se vit sans artifice : « Ici, il y a des gens de toutes les nationalités, toutes les langues, toutes les origines, tous les passeports et, de tous les shampoings, on sait jamais ». Durant la convalescence de son père atteint d’un cancer, Ismail Akhlal se retrouve à devoir gérer le magasin. Dans ce seul en scène, le comédien emmène les spectateurs à la rencontre de Bruxelles la belle, et offre une analyse sociologique aussi burlesque que pertinente inspirée de sa propre vie, ses rapports compliqués avec son père, et toute une série de personnages tout à la fois loufoques et touchants.

Bibot distinguée

de Laurence Bibot

-

TTO | Exclusif

Madame Sans-Gêne

Elle est toute seule dans sa catégorie : celle des femmes qui ont un chien fou mais qui n’hésitent pourtant pas à lever la patte sur tout ce qui passe à leur portée. Avec ses manières d’aristo et saillies de chauffeur poids lourd, Laurence Bibot manie avec dextérité l’art consommé du décalage entre l’élégance de l’emballage et la trivialité du propos. Elle allie avec malice et délectation le bon et le mauvais goût dans un spectacle de stand up qui succède à sa première incursion dans la discipline, « Bibot Debout ». De quoi se taper le cul par terre (avec classe).

Retourne dans ton pays

de Abdel Nasser

-

Festival #Diversité

Fraichement inspiré par l’actualité tragique qui crispe nos sociétés, Abdel Nasser aborde sans complexe et sous l’angle de l’humour, des thématiques sensibles telles que les attaques terroristes, la victoire de Donald Trump ou son incompréhension des amalgames qui visent les musulmans. Avec son expérience riche de sa double culture belgo-marocaine, Abdel Nasser se lance dans une quête identitaire et partage des souvenirs de son enfance ou encore des questionnements comme par exemple : “pourquoi il n’existe aucun super-héros arabe à Hollywood ?”. Une séance de psychanalyse collective à travers un stand-up à l’humour décalé, sans concession, parfois grinçant, rarement léger dans son propos, mais avec une tendresse et une humilité qui permettent de rire de tout.

Black is the color of my voice

de Apphia Campbell

-

Festival #Diversité

Mademoiselle chante le blues

Inspirée de la vie de la légendaire Nina Simone, avec en vedette la prodigieuse Apphia Campbell, « Black is the color of my voice » est un spectacle bouleversant qui raconte le destin d’une chanteuse de jazz, militante des droits civils. C’est aussi l’histoire d’une rédemption, chantée avec le cœur et les tripes. Puissant.

A moving drama about a successful jazz singer and civil rights activist seeking redemption after her father’s death. Based on the life of the one and unique Nina Simone and starring Apphia Campbell.


Ils sont passés...

Guillermo Guiz a un bon fond

de Guillermo Guiz

-

Itinéraire d’un enfant pas gâté

Mais où s’arrêtera-t-il ? Guillermo Guiz n’est déjà plus le « petit Belge qui monte ». En l’espace de quelques mois il est devenu une comète XXL, rameutant un public toujours plus large et plus conquis à ses spectacles en Belgique, en France et au-delà. On vous le dit : ce ket d’Anderlecht y aura un jour son effigie en bronze dans la rue, comme Jean-Claude Van Damme. En attendant, il propose un stand up brillant et sensible, débitant à la mitraillette (sauce andalouse) vannes infaillibles sur le sexe et considérations poétiques sur le sens de la vie. Stylé.

Cherche l’amour

de Myriam Leroy

-

DATES SUPPLÉMENTAIRES : MARDI 14 NOV 20H30 + SAMEDI 18 NOV 17H30
ATTENTION : SAMEDI 18 NOV 17H30 ET 20H50

PRIX DE LA CRITIQUE 2016-17 : MEILLEURE AUTEURE

It’s a match !

Si l’amour se choisissait sur catalogue, ça se saurait, non ? Pourtant, chacun passe commande, espérant être livré. « Sophie, 40 ans, cherche un type qui lui dira des atrocités en lui claquant les fesses », « Igor, 30 ans, cherche une fille qui aime les activités répétitives »,… « Cherche l’amour » explore la rencontre amoureuse à l’heure de Facebook, Tinder et Adopte un mec, de tous les outils virtuels censés faciliter l’adéquation entre l’offre et la demande. Sous la plume de Myriam Leroy, quatre comédiens transformistes endossent une série de profils modernes qui s’entrechoquent et finissent parfois par s’emboiter (et se claquer les fesses en se disant des atrocités). Une comédie romantique pop, grinçante et tendre, qui fut un des hits de la saison dernière au TTO.

Croisière Coconuts

de Laurence Bibot

-

Welkom aan boord !

Embarquez sur le plus loufoque des bateaux ivres, tout droit sorti du cerveau tanguant de l’insubmersible Laurence Bibot. Six comédiens y incarnent tour à tour les croisiéristes et les artistes ainsi que le personnel navigant censés leur faire passer un voyage de rêve. Une excursion au pays de l’imposture, de l’insensé, du mensonge mais aussi de l’amour (…) qui se termine en apothéose avec la traditionnelle revue à paillettes de fin de circuit. Ce n’est pas le Titanic mais à certains égards, c’est pire. La croisière s’amuse, s’enlise et se déguise… Plongez !

Pyjama pour six

de Marc Camoletti

-

Descente de lit

Encore une histoire d’amants, de maîtresses et de placards ? Voilà qui pourrait passer pour ringard, en particulier quand on en a soupé du théâtre de boulevard. Sauf que le texte virtuose de Marc Camoletti se prête idéalement aux accents délirants de la mise en scène de Nathalie Uffner et aux performances échevelées de comédiens foufous. Deux actes et des dizaines de quiproquos repoussant toujours plus loin les limites de l’exercice, propulsent ce classique dans une dimension nouvelle. Le public ne s’y est pas trompé, ce « Pyjama pour six » a fait salle comble tous les soirs la saison dernière. Venez vous y enrouler avec nous.

Tout va très bien

de Gilles Dal

-

Un truc de malade

Il n’y a probablement rien de plus triste au monde que la maladie d’un enfant. Mais sous la plume de Gilles Dal, il n’y a surtout rien de plus drôle non plus ! Quand la tuile du siècle tombe sur leur progéniture, un couple s’engage dans un parcours du combattant jalonné de personnages plus désopilants les uns que les autres – la plupart du temps à leur insu. Professionnels de la santé, professionnels de la compassion, amis maladroits et désemparés… Les codes sociaux s’effondrent pour mieux dévoiler l’absurdité de l’existence. Un spectacle à prescrire en priorité aux rates sensibles, garanti pathos free.

Dernier coup de ciseaux

de Paul Portner

-

Addic’Tif (et popul’hair)

Comédie policière interactive où c’est le public qui résout le meurtre commis chaque soir, « Dernier coup de ciseaux » est une pièce mythique déjà vue par 9 millions de spectateurs dans le monde. Un record de longévité et un gros succès depuis 3 saisons au TTO pour un Cluedo géant qui laisse une large part à l’improvisation. Le coupable du jour n’est peut-être pas celui de la veille… À vous de le désigner à partir de poils de fausse blonde ou de vieux bigoudis. Seuls invariants : le salon de coiffure Toison d’Or et sa faune ébouriffante. Laissez-vous shampouiner les zygomatiques. Le TTO vous promet un soin très spécial sans le moindre supplément.

Chris Esquerre : Sur rendez-vous

de Chris Esquerre

-

Après son récent triomphe à Paris, l’irrésistible humoriste Chris Esquerre vous reçoit, Sur rendez-vous, au TTO le 15 mai prochain !

Remarqué sur France Inter et Canal+ (La Revue de presse des journaux que personne ne lit, Télé Oléron, Importantissime), et après son premier seul-en-scène vu par plus de 300.000 personnes, Chris Esquerre signe un deuxième spectacle aussi drôle que singulier. « Après mon premier seul-en-scène, je me suis aperçu que les gens continuaient à aller au théâtre… Ça m’a un peu chagriné, je me suis dit qu’il y avait quelque chose que je n’avais pas réussi. Je l’ai vécu comme un échec. J’ai donc conçu ce deuxième spectacle dans l’idée de divertir le public définitivement – ou au moins durablement. » Chris Esquerre